Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 53 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Vous êtes ici :   Accueil » La Revue Noire (1944 [1945]) [édition originale]
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.revues-litteraires.com/data/fr-articles.xml

- La Revue Noire (1944 [1945]) [édition originale]
S.l. [Paris]. In-8 (210x135), br. [188 p.]
Dir. : [Maximilien Vox]
Un numéro unique (mars 1944 [février 1945])

Part. : n.s. [Claude Bourdet, Maurice Clavel, Jean-Louis Curtis, Yves Gandon, Flavien Monod, Maximilien Vox, …]
Ill. : n.s. [Jean Hérode Maquis, …]

Bibl. : [ISSN : / .
Il s’agit de la version classique (couverture noire, titres rouges, 210x135, 188 p.), indiquant mars 1944 mais avec un achevé d’imprimer du 15 mars 1945. Une bande accompagnant certains exemplaires indique qu’il s’agit d’un retirage. Tous les textes sont anonymes.
   « La Revue Noire fut montée de décembre 1943 à mars 1944 par un groupe de combattants et d’écrivains dont la plupart étaient en relations avec l’organisation "Combat". Le moment où après de multiples difficultés, imparfaitement surmontées, on allait mettre sous presse, fut celui de la dispersion de ce groupe par la suite d’un de ces accidents qui ne sont jamais imprévisibles à la guerre.
   Privés de leurs liaisons, isolés de leurs amis, le rédacteur en chef et le secrétaire ne parvinrent pas – et ils s’en excusent – à mener à bien la tâche qui leur avait été assignée. C’est leur échec qu’ils consacrent en donnant le bon à tirer de ces pages, à l’heure où tout danger est écarté. Telles quelles, il leur a paru qu’elles représentent un inestimable témoignage de ce que sentait, de ce que pensait une fraction importante de la Résistance française, aux heures mortes qui précèdent la naissance du jour. Nous les publierons donc, telles qu’elles furent écrites, et sans qu’une seule ligne, un seul mot aient été changées, et sous notre entière responsabilité, sans faire nôtres pourtant toutes les affirmations de camarades de combat dont certains ont durement payé le privilège de n’avoir pas su se taire. Plusieurs des textes qu’on va lire appelaient de leurs auteurs de probables modifications, presque aucun n’est dans sa forme définitive, et quelques-uns même eussent été écartés d’une publication qui se voulait doctrinale autant qu’informatrice – tant pour des raisons de personnes (anonymes d’ailleurs) que de signe générale.
   C’est moins une revue que la matière possible d’une revue, que nous imprimons ici, provenant de rédacteurs que les événements, aussi bien que des nuances d’opinion politique ou littéraire, ont beaucoup fait pour disperser.
   Il n’en reste pas moins qu’au printemps de 1944, telle était la substance qui s’offrait d’elle-même et qui cherchait à donner à la Résistance l’oreille d’un public, si j’ose dire, non spécialisé. Car nos ambitions dépassaient de loin la mesure de nos moyens. De cet effort vers l’objectivité, vers une certaine maturité du sentiment comme de la pensée, et vers une expression gaie dans des circonstances tragiques, il nous paraît difficile que l’histoire ne tienne pas compte.
   De bienveillants amis assurèrent aux textes de La Revue noire une demi-diffusion à l’étranger, mais sans parvenir à les faire pénétrer en territoire français ».
(n.s., La Revue Noire, n° 0, mars 1944 [février 1945], p.4)
Cf. La Revue Noire (1944 [1945]) [version « Cahiers de la Liberté »]
- Claude Bourdet, L’aventure incertaine. De la Résistance à la Restauration, Stock, 1975 ; Éd. du Félin, 1998, 478 p.
- R.O. Paxton, O. Corpet, C. Paulhan (dir.), Archives de la vie littéraire sous l’Occupation. À travers le désastre, Tallandier/IMEC, 2009, p. 260
- Catalogue Librairie Le Galet, mai 2013, p. 12
[BnF : (MFICHE) 8- Z- 29667]

Revue-Noire01.JPG
- La Revue Noire, n° 0, mars 1944 [février 1945] [188 p.] / « Numéro zéro »
***, Aux morts de la Résistance,
***, Prospectus clandestin,
***, Une doctrine de la liberté,
***, Les trois erreurs de M. Adolf Hitler,
***, La Hyène,
***, Le maquis de la ville,
***, Qu’est-ce que la Résistance ?,
***, Confessions d’un maréchaliste,
***, Propriété et Révolution,
***, La Libération sera sociale ou ne sera pas,
***, L’économie qui n’ose pas dire son nom,
***, Quand le roi de Prusse collaborait,
***, Liberté (poème) / Spei Agnus (poème),
***, Le malheureux petit boche, image d’Épinal,
***, De notre envoyé spécial,
***, Balade ironique et gentille de l’enfant perdu dans le maquis (poème),
***, Passage des sommets,
***, Notre-Dame la France,
***, Servitude et grandeur des camps de Résistance,
***, Tunnel dans la nuit,
***, Rauchen Verboten,
***, Le Mythe de la jeunesse,
***, À travers la presse libre,
***, Dem tag…,
***, "J’essuie partout",
***, À la manière de…,
***, Carnet de balles,
***, Noël du Maréchal.

- La Revue Noire, n° 0, mars 1944 [février 1945] [188 p.] / « Numéro zéro »
***, Jeudi 24 août 1944,
***, La Revue Noire. Frontispice : L’un d’entre nous : le capitaine M., chef de réseau,
***, Aux morts de la Résistance,
***, Prospectus clandestin,
[La vie politique]
***, Une doctrine de la liberté,
***, Les trois erreurs de M. Adolf Hitler,
***, La Hyène, ou Fin de Charles Maurras,
[La vie combattante]
***, Le maquis de la ville,
***, Qu’est-ce que la Résistance ?,
***, Confessions d’un maréchaliste,
[La vie sociale]
***, Propriété et Révolution,
***, La Libération sera sociale ou ne sera pas,
***, L’économie qui n’ose pas dire son nom,
[Lectures dans le noir]
***, Quand le roi de Prusse collaborait,
***, Liberté (poème) / Spei Agnus (poème),
***, Le malheureux petit boche, image d’Épinal,
[Tour d’horizon]
***, De notre envoyé spécial,
***, Balade ironique et gentille de l’enfant perdu dans le maquis (poème),
***, Passage des sommets (Espagne),
***, Notre-Dame la France,
***, Servitude et grandeur des camps de Résistance,
***, Tunnel dans la nuit,
***, Rauchen Verboten,
[Chroniques]
***, Le Mythe de la jeunesse,
***, À travers la presse libre,
***, Dem tag…,
***, "J’essuie partout",
***, À la manière de…,
***, Carnet de balles,
***, Noël du Maréchal.

- La Revue Noire (1944 [1945]) [édition originale]
S.l. [Paris]. In-8 (210x135), br. [188 p.]
Dir. : [Maximilien Vox]
Un numéro unique (mars 1944 [février 1945])

Part. : n.s. [Claude Bourdet, Maurice Clavel, Jean-Louis Curtis, Yves Gandon, Flavien Monod, Maximilien Vox, …]
Ill. : n.s. [Jean Hérode Maquis, …]

Bibl. : [ISSN : / .
Il s’agit de la version classique (couverture noire, titres rouges, 210x135, 188 p.), indiquant mars 1944 mais avec un achevé d’imprimer du 15 mars 1945. Une bande accompagnant certains exemplaires indique qu’il s’agit d’un retirage. Tous les textes sont anonymes.
   « La Revue Noire fut montée de décembre 1943 à mars 1944 par un groupe de combattants et d’écrivains dont la plupart étaient en relations avec l’organisation "Combat". Le moment où après de multiples difficultés, imparfaitement surmontées, on allait mettre sous presse, fut celui de la dispersion de ce groupe par la suite d’un de ces accidents qui ne sont jamais imprévisibles à la guerre.
   Privés de leurs liaisons, isolés de leurs amis, le rédacteur en chef et le secrétaire ne parvinrent pas – et ils s’en excusent – à mener à bien la tâche qui leur avait été assignée. C’est leur échec qu’ils consacrent en donnant le bon à tirer de ces pages, à l’heure où tout danger est écarté. Telles quelles, il leur a paru qu’elles représentent un inestimable témoignage de ce que sentait, de ce que pensait une fraction importante de la Résistance française, aux heures mortes qui précèdent la naissance du jour. Nous les publierons donc, telles qu’elles furent écrites, et sans qu’une seule ligne, un seul mot aient été changées, et sous notre entière responsabilité, sans faire nôtres pourtant toutes les affirmations de camarades de combat dont certains ont durement payé le privilège de n’avoir pas su se taire. Plusieurs des textes qu’on va lire appelaient de leurs auteurs de probables modifications, presque aucun n’est dans sa forme définitive, et quelques-uns même eussent été écartés d’une publication qui se voulait doctrinale autant qu’informatrice – tant pour des raisons de personnes (anonymes d’ailleurs) que de signe générale.
   C’est moins une revue que la matière possible d’une revue, que nous imprimons ici, provenant de rédacteurs que les événements, aussi bien que des nuances d’opinion politique ou littéraire, ont beaucoup fait pour disperser.
   Il n’en reste pas moins qu’au printemps de 1944, telle était la substance qui s’offrait d’elle-même et qui cherchait à donner à la Résistance l’oreille d’un public, si j’ose dire, non spécialisé. Car nos ambitions dépassaient de loin la mesure de nos moyens. De cet effort vers l’objectivité, vers une certaine maturité du sentiment comme de la pensée, et vers une expression gaie dans des circonstances tragiques, il nous paraît difficile que l’histoire ne tienne pas compte.
   De bienveillants amis assurèrent aux textes de La Revue noire une demi-diffusion à l’étranger, mais sans parvenir à les faire pénétrer en territoire français ».
(n.s., La Revue Noire, n° 0, mars 1944 [février 1945], p.4)
Cf. La Revue Noire (1944 [1945]) [version « Cahiers de la Liberté »]
- Claude Bourdet, L’aventure incertaine. De la Résistance à la Restauration, Stock, 1975 ; Éd. du Félin, 1998, 478 p.
- R.O. Paxton, O. Corpet, C. Paulhan (dir.), Archives de la vie littéraire sous l’Occupation. À travers le désastre, Tallandier/IMEC, 2009, p. 260
- Catalogue Librairie Le Galet, mai 2013, p. 12
[BnF : (MFICHE) 8- Z- 29667]

Revue-Noire01.JPG
- La Revue Noire, n° 0, mars 1944 [février 1945] [188 p.] / « Numéro zéro »
***, Aux morts de la Résistance,
***, Prospectus clandestin,
***, Une doctrine de la liberté,
***, Les trois erreurs de M. Adolf Hitler,
***, La Hyène,
***, Le maquis de la ville,
***, Qu’est-ce que la Résistance ?,
***, Confessions d’un maréchaliste,
***, Propriété et Révolution,
***, La Libération sera sociale ou ne sera pas,
***, L’économie qui n’ose pas dire son nom,
***, Quand le roi de Prusse collaborait,
***, Liberté (poème) / Spei Agnus (poème),
***, Le malheureux petit boche, image d’Épinal,
***, De notre envoyé spécial,
***, Balade ironique et gentille de l’enfant perdu dans le maquis (poème),
***, Passage des sommets,
***, Notre-Dame la France,
***, Servitude et grandeur des camps de Résistance,
***, Tunnel dans la nuit,
***, Rauchen Verboten,
***, Le Mythe de la jeunesse,
***, À travers la presse libre,
***, Dem tag…,
***, "J’essuie partout",
***, À la manière de…,
***, Carnet de balles,
***, Noël du Maréchal.

- La Revue Noire, n° 0, mars 1944 [février 1945] [188 p.] / « Numéro zéro »
***, Jeudi 24 août 1944,
***, La Revue Noire. Frontispice : L’un d’entre nous : le capitaine M., chef de réseau,
***, Aux morts de la Résistance,
***, Prospectus clandestin,
[La vie politique]
***, Une doctrine de la liberté,
***, Les trois erreurs de M. Adolf Hitler,
***, La Hyène, ou Fin de Charles Maurras,
[La vie combattante]
***, Le maquis de la ville,
***, Qu’est-ce que la Résistance ?,
***, Confessions d’un maréchaliste,
[La vie sociale]
***, Propriété et Révolution,
***, La Libération sera sociale ou ne sera pas,
***, L’économie qui n’ose pas dire son nom,
[Lectures dans le noir]
***, Quand le roi de Prusse collaborait,
***, Liberté (poème) / Spei Agnus (poème),
***, Le malheureux petit boche, image d’Épinal,
[Tour d’horizon]
***, De notre envoyé spécial,
***, Balade ironique et gentille de l’enfant perdu dans le maquis (poème),
***, Passage des sommets (Espagne),
***, Notre-Dame la France,
***, Servitude et grandeur des camps de Résistance,
***, Tunnel dans la nuit,
***, Rauchen Verboten,
[Chroniques]
***, Le Mythe de la jeunesse,
***, À travers la presse libre,
***, Dem tag…,
***, "J’essuie partout",
***, À la manière de…,
***, Carnet de balles,
***, Noël du Maréchal.

Fermer Fermer


Date de création : 28/08/2015 01:13
Catégorie : -
Page lue 805 fois

Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Recherche

Copyright 2010-2017 - http://www.revues-litteraires.com
|
|
|