Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 60 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Vous êtes ici :   Accueil » Stécriture (1983-1985)
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.revues-litteraires.com/data/fr-articles.xml

- Stécriture (1983-1985)
Paris (47, rue Claude-Bernard, 75005). Association Après. (297x210).
Dir. : Danielle Arnoux / Comité : Danielle Arnoux, Mireille Banastier, Danièle Bruneval-Cerf, Albert Fontaine, Janine Germond, Danielle Hebrard, Roland Lethier
7 numéros en 7 livraisons du n° 1 (s.d. [1983]) au n° 7 (octobre 1985)

Part. : Jacques Lacan (transcription de séminaires).
Trad. : / .

Bibl. : [ISSN : 0295-7418. Impr. SMBE (Paris).
[BnF : 4- JO- 47584]

Stecriture01.jpg
- Stécriture. Bulletin, n° 1, s.d. [1983] [(8)-45 p.]
D[anielle] Arnoux, Notice,
Jacques Lacan, Le transfert dans sa disparité subjective, sa prétendue situation, ses excursions techniques. Établissement d’un texte écrit à partir de notes recueillies du séminaire de Jacques Lacan. Année 1960-1961.
Note(s) :
« Car comme on dit, qui ne voit que Freud a méconnu qu’il n’y a rien d’autre dans la constante sado-masochiste ? Le narcissisme explique tout. Et l’on s’adresse à moi : "ne fûtes-vous pas près de le dire ? " Il faut dire qu’en ce temps j’étais rétif déjà à la fonction de sa blessure, au narcissisme mais qu’importe ! Et l’on me dira aussi que mon intempestif Socrate aurait dû y revenir lui aussi à cette intersubjectivité. Car Socrate n’a eu somme toute qu’un tort, c’est de violer la marche sur laquelle il convient toujours de nous régler, de ne pas revenir à la loi des masses, dont chacun sait qu’il faut l’attendre pour bouger le petit doigt sur le terrain de la justice, car les masses y arriveront nécessairement demain [malheur de l’agora]. Voilà comment l’étonnement est réglé, viré au compte de la faute ; les erreurs ne seront jamais que des erreurs judiciaires, ceci sans préjudice des motivations personnelles.
Ce que je peux avoir chez moi ce besoin d’en rajouter toujours, et qui, bien entendu, est à chercher dans mon goût de faire beau – nous retombons sur nos pieds – c’est mon penchant pervers, donc ma sophistique peut être superflue.  […] Est-ce l’intersubjectivité, soit ce qui est le plus étranger à la rencontre analytique, qui pointerait, elle, que nous nous y dérobons, sûrs qu’il faut l’éviter ? L’expérience freudienne se fige dès qu’elle apparait, elle ne fleurit que de son absence. Le médecin et le malade – comme on dit pour nous – fameuse relation dont on fait des gorges chaudes, vont-ils s’intersubjectiver à qui mieux mieux ? Peut-être, mais on peut dire dans ce sens que l’un et l’autre n’en mènent pas large : "il me dit cela pour son réconfort ou pour me plaire ?" pense l’un ; "Veut-il me rouler ? », pense l’autre. La relation berger-bergère elle même, si elle s’engage ainsi, s’engage mal. Elle est condamnée, si elle y reste, à n’aboutir à rien. C’est en quoi justement ces deux relations, médecin-malade, berger-bergère, doivent différer à tout prix de la négociation diplomatique et du guet-apens ».
(Jacques Lacan, « Le transfert dans sa disparité subjective, sa prétendue situation, ses excursions techniques », Stécriture. Bulletin, n° 1, s.d. [1983], p. 8-9)

- Stécriture. Bulletin, n° 5, 1985 [ p.]
- Stécriture. Bulletin, n° 7, octobre 1985 [ p.]

- Stécriture (1983-1985)
Paris (47, rue Claude-Bernard, 75005). Association Après. (297x210).
Dir. : Danielle Arnoux / Comité : Danielle Arnoux, Mireille Banastier, Danièle Bruneval-Cerf, Albert Fontaine, Janine Germond, Danielle Hebrard, Roland Lethier
7 numéros en 7 livraisons du n° 1 (s.d. [1983]) au n° 7 (octobre 1985)

Part. : Jacques Lacan (transcription de séminaires).
Trad. : / .

Bibl. : [ISSN : 0295-7418. Impr. SMBE (Paris).
[BnF : 4- JO- 47584]

Stecriture01.jpg
- Stécriture. Bulletin, n° 1, s.d. [1983] [(8)-45 p.]
D[anielle] Arnoux, Notice,
Jacques Lacan, Le transfert dans sa disparité subjective, sa prétendue situation, ses excursions techniques. Établissement d’un texte écrit à partir de notes recueillies du séminaire de Jacques Lacan. Année 1960-1961.
Note(s) :
« Car comme on dit, qui ne voit que Freud a méconnu qu’il n’y a rien d’autre dans la constante sado-masochiste ? Le narcissisme explique tout. Et l’on s’adresse à moi : "ne fûtes-vous pas près de le dire ? " Il faut dire qu’en ce temps j’étais rétif déjà à la fonction de sa blessure, au narcissisme mais qu’importe ! Et l’on me dira aussi que mon intempestif Socrate aurait dû y revenir lui aussi à cette intersubjectivité. Car Socrate n’a eu somme toute qu’un tort, c’est de violer la marche sur laquelle il convient toujours de nous régler, de ne pas revenir à la loi des masses, dont chacun sait qu’il faut l’attendre pour bouger le petit doigt sur le terrain de la justice, car les masses y arriveront nécessairement demain [malheur de l’agora]. Voilà comment l’étonnement est réglé, viré au compte de la faute ; les erreurs ne seront jamais que des erreurs judiciaires, ceci sans préjudice des motivations personnelles.
Ce que je peux avoir chez moi ce besoin d’en rajouter toujours, et qui, bien entendu, est à chercher dans mon goût de faire beau – nous retombons sur nos pieds – c’est mon penchant pervers, donc ma sophistique peut être superflue.  […] Est-ce l’intersubjectivité, soit ce qui est le plus étranger à la rencontre analytique, qui pointerait, elle, que nous nous y dérobons, sûrs qu’il faut l’éviter ? L’expérience freudienne se fige dès qu’elle apparait, elle ne fleurit que de son absence. Le médecin et le malade – comme on dit pour nous – fameuse relation dont on fait des gorges chaudes, vont-ils s’intersubjectiver à qui mieux mieux ? Peut-être, mais on peut dire dans ce sens que l’un et l’autre n’en mènent pas large : "il me dit cela pour son réconfort ou pour me plaire ?" pense l’un ; "Veut-il me rouler ? », pense l’autre. La relation berger-bergère elle même, si elle s’engage ainsi, s’engage mal. Elle est condamnée, si elle y reste, à n’aboutir à rien. C’est en quoi justement ces deux relations, médecin-malade, berger-bergère, doivent différer à tout prix de la négociation diplomatique et du guet-apens ».
(Jacques Lacan, « Le transfert dans sa disparité subjective, sa prétendue situation, ses excursions techniques », Stécriture. Bulletin, n° 1, s.d. [1983], p. 8-9)

- Stécriture. Bulletin, n° 5, 1985 [ p.]
- Stécriture. Bulletin, n° 7, octobre 1985 [ p.]

Fermer Fermer


Date de création : 28/08/2015 02:21
Catégorie : -
Page lue 609 fois

Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Recherche

Copyright 2010-2017 - http://www.revues-litteraires.com
|
|
|