Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 53 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Vous êtes ici :   Accueil » Les Cahiers de Contre-Attaque (1935)
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.revues-litteraires.com/data/fr-articles.xml

- Les Cahiers de Contre-Attaque (1935)
Paris (1, square Léon-Guillot, [75015]). In-4 (270x210) / 
Dir. : Georges Bataille
Un numéro unique (novembre 1935)

Part. : Pierre Aimery, Georges Ambrosino, Georges Bataille, Jean Bernier, André Breton, Jean Dautry, Henri Dubief, Georges Gilet, Maurice Heine, Pierre Kaan, Pierre Klossowski, Benjamin Péret.

Bibl. : [ISSN : / . Impr. ( ).
Le mouvement "Contre-Attaque" fondé en septembre 1935 et dissout en mars 1936 a publié ce double feuillet qui est moins qu’une revue, plutôt l’annonce d’une revue à venir qui ne parut pas. Restent les nombreux tracts, les comptes rendus, les interventions publiques qui ont permis d’en reconstituer l’histoire.
- Robert Short, « Contre-Attaque », Le Surréalisme, Mouton, 1968, p. 144-165 ; Hermann, « Cerisy Archives », 2012
- Henri Dubief, « Témoignage sur Contre-Attaque (1935-1936) », Textures, janvier 1970, p. 52-60
- Georges Bataille, « Articles (Contre-Attaque) », in Œuvres complètes, t. I, Gallimard, 1970, p. 378-432
- André Breton, « Trois inverventions d’André Breton à Contre-Attaque », in Œuvres complètes, t. II, Gallimard, « Bibliothèque de La Pléiade », 1992, p. 585-611
- Georges Bataille et André Breton, "Contre-Attaque". Union de lutte des intellectuels révolutionnaires. Les Cahiers et les autres documents (1935-1936), Ypsilon, 2013, 160 p. Préface de Michel Surya
[BnF : MICROFICHE M- 13724 / 4- LC2- 6988]

- Les Cahiers de Contre-Attaque, n° 1, novembre 1935 [4 p.]
André Breton et Georges Bataille / Georges Bataille / Jean Dautry et Henri Dubief / Jean Dautry et Pierre Aimery / Jean Bernier et Georges Bataille / Pierre Kaan et Georges Bataille / Maurice Heine et Benjamin Péret / Georges Bataille et André Breton / Maurice Heine / Pierre Klossowski / Georges Ambrosino et Georges Gilet.

« Appel à l’action
– Qu’est-ce qui fait vivre la société capitaliste ? 
– Le travail.
– Qu’offre la société capitaliste à celui qui lui donne son travail ?
– Des os à ronger.
– Qu’offre-t-elle par contre aux détenteurs du capital ?
– Tout ce qu’ils veulent, plus qu’à satiété, dix, cent, mille dindes par jour, s’ils avaient l’estomac assez grand...
– Et s’ils n’arrivent pas à manger les dindes ?
– Le travailleur chôme, crève de faim et plutôt que de les lui donner, on jette les dindes à la mer.
– Pourquoi ne pas jeter à la mer les capitalistes et non les dindes ?
– Tout le monde se le demande.
– Que faut-il pour jeter à la mer les capitalistes et non les dindes ?
– Renverser l’ordre établi.
CONTRE-ATTAQUE ! » 
(n.s. [Georges Bataille], [tract] « Appel à l’action » parmi les « Articles (Contre-Attaque) », in Œuvres complètes, t. I, Gallimard, 1970, p. 378-432)

« Cette courte échappée sur l’actualité la plus décevante, la plus irritante ne peut que nous confirmer dans l’opinion qu’il est désormais impossible de compter sur les partis de gauche non seulement pour mener l’action décisive conforme à leurs buts déclarés mais encore pour maintenir dans leurs rangs la confiance et l’ardeur sans quoi ils ne peuvent continuer à exister que virtuellement. Avant qu’il ne soit trop tard, avant que les forces de réaction ne se soient rendues pleinement maîtresses de la situation, il faut absolument que s’opère un regroupement serré de toutes les énergies susceptibles de porter l’homme en avant, il faut pour cela que ces énergies trouvent le moyen de se rassembler et de se coordonner dans un cadre neuf ».
(André Breton, « Troisième intervention à Contre-Attaque » [8 décembre 1935], in Œuvres complètes, t. II, Gallimard, « Bibliothèque de La Pléiade », 1992, p. 605).

- Les Cahiers de Contre-Attaque (1935)
Paris (1, square Léon-Guillot, [75015]). In-4 (270x210) / 
Dir. : Georges Bataille
Un numéro unique (novembre 1935)

Part. : Pierre Aimery, Georges Ambrosino, Georges Bataille, Jean Bernier, André Breton, Jean Dautry, Henri Dubief, Georges Gilet, Maurice Heine, Pierre Kaan, Pierre Klossowski, Benjamin Péret.

Bibl. : [ISSN : / . Impr. ( ).
Le mouvement "Contre-Attaque" fondé en septembre 1935 et dissout en mars 1936 a publié ce double feuillet qui est moins qu’une revue, plutôt l’annonce d’une revue à venir qui ne parut pas. Restent les nombreux tracts, les comptes rendus, les interventions publiques qui ont permis d’en reconstituer l’histoire.
- Robert Short, « Contre-Attaque », Le Surréalisme, Mouton, 1968, p. 144-165 ; Hermann, « Cerisy Archives », 2012
- Henri Dubief, « Témoignage sur Contre-Attaque (1935-1936) », Textures, janvier 1970, p. 52-60
- Georges Bataille, « Articles (Contre-Attaque) », in Œuvres complètes, t. I, Gallimard, 1970, p. 378-432
- André Breton, « Trois inverventions d’André Breton à Contre-Attaque », in Œuvres complètes, t. II, Gallimard, « Bibliothèque de La Pléiade », 1992, p. 585-611
- Georges Bataille et André Breton, "Contre-Attaque". Union de lutte des intellectuels révolutionnaires. Les Cahiers et les autres documents (1935-1936), Ypsilon, 2013, 160 p. Préface de Michel Surya
[BnF : MICROFICHE M- 13724 / 4- LC2- 6988]

- Les Cahiers de Contre-Attaque, n° 1, novembre 1935 [4 p.]
André Breton et Georges Bataille / Georges Bataille / Jean Dautry et Henri Dubief / Jean Dautry et Pierre Aimery / Jean Bernier et Georges Bataille / Pierre Kaan et Georges Bataille / Maurice Heine et Benjamin Péret / Georges Bataille et André Breton / Maurice Heine / Pierre Klossowski / Georges Ambrosino et Georges Gilet.

« Appel à l’action
– Qu’est-ce qui fait vivre la société capitaliste ? 
– Le travail.
– Qu’offre la société capitaliste à celui qui lui donne son travail ?
– Des os à ronger.
– Qu’offre-t-elle par contre aux détenteurs du capital ?
– Tout ce qu’ils veulent, plus qu’à satiété, dix, cent, mille dindes par jour, s’ils avaient l’estomac assez grand...
– Et s’ils n’arrivent pas à manger les dindes ?
– Le travailleur chôme, crève de faim et plutôt que de les lui donner, on jette les dindes à la mer.
– Pourquoi ne pas jeter à la mer les capitalistes et non les dindes ?
– Tout le monde se le demande.
– Que faut-il pour jeter à la mer les capitalistes et non les dindes ?
– Renverser l’ordre établi.
CONTRE-ATTAQUE ! » 
(n.s. [Georges Bataille], [tract] « Appel à l’action » parmi les « Articles (Contre-Attaque) », in Œuvres complètes, t. I, Gallimard, 1970, p. 378-432)

« Cette courte échappée sur l’actualité la plus décevante, la plus irritante ne peut que nous confirmer dans l’opinion qu’il est désormais impossible de compter sur les partis de gauche non seulement pour mener l’action décisive conforme à leurs buts déclarés mais encore pour maintenir dans leurs rangs la confiance et l’ardeur sans quoi ils ne peuvent continuer à exister que virtuellement. Avant qu’il ne soit trop tard, avant que les forces de réaction ne se soient rendues pleinement maîtresses de la situation, il faut absolument que s’opère un regroupement serré de toutes les énergies susceptibles de porter l’homme en avant, il faut pour cela que ces énergies trouvent le moyen de se rassembler et de se coordonner dans un cadre neuf ».
(André Breton, « Troisième intervention à Contre-Attaque » [8 décembre 1935], in Œuvres complètes, t. II, Gallimard, « Bibliothèque de La Pléiade », 1992, p. 605).

Fermer Fermer


Date de création : 02/04/2016 16:57
Catégorie : -
Page lue 735 fois

Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Recherche

Copyright 2010-2017 - http://www.revues-litteraires.com
|
|
|