Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 77 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Vous êtes ici :   Accueil » Sommaire-La revue Commerce
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.revues-litteraires.com/data/fr-articles.xml

Rabate-Eve01.jpg
- Eve Rabaté, La revue Commerce. L’esprit "classique moderne" (1924-1932), Classiques Garnier, « Études de littérature des XXe et XXIe siècles » n° 30, 2012, 802 p.
Note introductive / Introduction

Première partie : la Fondation l’utopie de la revue
- L’idée de la revue. Genèse et fondation
 Portrait de Marguerite de Bassiano (1880-1963)
 Naissance de la revue dans le salon des Caetani à Versailles
 Le «patronage» relatif de Saint-John Perse
 Réseaux et constellations

- Orientation initiale : élitisme et intimisme
 Commerce, un titre programmatique
 Le nom de Valéry, un manifeste en soi
 Une revue "secrète"
 "Rien que du maigre"
 L’intimisme
 Une position stratégique singulière

- Une mise en place mouvementée
 La naissance difficile du premier numéro
 La démission d’Adrienne Monnier
 Les différentes brouilles
 La société "Commerce"

- La "fabrique" de la revue Commerce
 Présentation matérielle et durée de vie
 Tirage, abonnés, prix
 Les gérants après Adrienne Monnier
 Périodicité et retards
 Vie de la revue
 Diffusion de la revue : publicité, "service", dépositaires

- Marguerite Caetani, mécène atypique
 Un mécénat très généreux
 L’attrait des tirages à part
 Marguerite Caetani "administratrice unique"
 La fin de l’utopie Commerce

Deuxième partie : la place de Commerce dans l’espace littéraire des années 1920. En Marge de La NRF
- L’équipe rédactionnelle de Commerce. Le rôle parfois limité des directeurs officiels
 Quelle place pour Commerce dans l’espace littéraire des années 1920 ?
 Paul Valéry, un engagement de "directeur" très modéré
 Léon-Paul Fargue, un directeur tumultueux, ou de la difficulté d’écrire
 Valery Larbaud, un directeur fidèle et dévoué

- L’équipe rédactionnelle de Commerce le rôle des directeurs officieux
 Saint-John Perse, un rôle occulte important. Une influence considérable et une aide matérielle limitée
 Jean Paulhan ou le maître d’œuvre
 Bernard Groethuysen, un passeur pour les textes anciens

- Commerce, le "supplément surlittéraire" de La NRF ?
 La "coexistence pacifique" entre Commerce et La NRF
 Vers la pure littérature

- Les grands auteurs NRF publiés dans Commerce
 Les publications des trois directeurs à La NRF pendant l’existence de Commerce
 André Gide, la grande figure ambiguë
 Paul Claudel, un poète courtisé et difficile
 Francis Jammes : Commerce, une revue au-delà du scandale ?
 André Suarès et Commerce : Marguerite charmeuse du "condottiere"

- Les ambiguïtés de Jean Paulhan Commerce, l’autre revue de Jean Paulhan ?
 Jean Giono
 Henri Michaux
 Marcel Jouhandeau
 Vassili Rozanov

Troisième partie : Commerce et les jeunes écrivains
- Une politique littéraire d’ouverture aux jeunes écrivains
 Présence de jeunes écrivains
 La recherche de "jeunes" talents
 Léon-Paul Fargue et Paul Valéry : le cas de Jean Prévost
 Valery Larbaud en campagne pour les jeunes
 Saint-John Perse, une aide distante
 Jean Paulhan, le plus grand pourvoyeur de manuscrits de jeunes écrivains
 L’intronisation de jeunes talents dans Commerce par des intermédiaires multiples

- Commerce et les surréalistes
 Les liens avec le groupe de Littérature
 Paul Valéry, un directeur finalement conciliant
 Valery Larbaud, une certaine indifférence?
 Léon-Paul Fargue, "surréaliste dans l’atmosphère"
 Saint-John Perse, une admiration fondée sur des malentendus ?
 Publication de textes surréalistes majeurs dans Commerce
 L’évolution de La Révolution surréaliste face à Commerce
 Ruptures de 1927
 L’affaire de "La Brebis galante"

- La "nouvelle fondation" de Commerce
 Le rapprochement de Commerce avec les marginaux du surréalisme
 L’influence de Georges Ribemont-Dessaignes pour la jeune littérature
 Roger Vitrac et Antonin Artaud, deux voix révoltées dans Commerce
 Georges Limbour, un rôle important dans Commerce
 Robert Desnos, une veine poétique indépendante
 Le rapprochement avec le groupe du Grand Jeu
Bilan sur le rôle de découvreur de Commerce

Quatrième partie : Domaines Étrangers
- Réinventer un "salon" européen
 Le domaine anglais des formes novatrices
 La traduction initiale de James Joyce sous l’égide de Larbaud
 Le rôle primordial de Larbaud
 Le rôle mineur des autres directeurs
 T.S. Eliot et The Criterion
 Des passeurs multiples

- Le domaine allemand
 Une orientation philosophique et poétique
 La présence éphémère de Rainer Maria Rilke
 Hugo von Hofmannsthal. Commerce et Die Neue deutsche Beiträge
 Rudolf Kassner. La naissance d’une collaboration fructueuse
 Bernard Groethuysen et Jean Paulhan.des passeurs remarquables

- Le domaine italien
Une ligne classique
 Giuseppe Ungaretti, un correspondant étranger complexe
 Valery Larbaud, un passeur "consacrant"

- Le domaine russe un versant poétique et révolutionnaire
 Hélène Iswolsky et ses traductions controversées de Pouchkine
 Le "prince Mirsky", un homme européen
 La littérature russe contemporaine, une littérature politique ?

- Le domaine espagnol
Bilan esthétique et éthique de la traduction

Cinquième partie : Esthétique et poétique
- L’esprit "classique moderne" incarné par les trois directeurs dans Commerce
 Du "classicisme moderne" au "classique moderne" ou "moderne classique"
 L’idée de moderne et de classique chez Paul Valéry dans Commerce
 L’idée de moderne et de classique chez Valery Larbaud dans Commerce
 Le rôle de Fargue, poète "classique moderne", dans Commerce

- L’inscription dans une tradition et l’ouverture vers les marges
 Commerce, une revue inactuelle
 Valorisation de la marge
 L’expression d’une autre tradition grâce aux "anciens textes"
 Réhabilitation d’un poète original, Maurice Scève
 L’esthétique des "anciens textes"
 Le "commerce" spirituel
 Les grands voyageurs. Le "commerce" avec l’Orient

- Réinventer la notion d’héritage littéraire
 Pour une critique créatrice
 Paulhan et l’"invention" de la critique
 L’expérience malgache.de la sémantique à l’expérience du proverbe
 Paulhan et Larbaud, deux "horticulteurs"

- La question des sources et la recréation de l’héritage littéraire
 Larbaud et la question des sources
 La question des sources posée par l’essai des merveilles de nature et des plus nobles artifices
 Le Fait du Prince
 André Gide et Montaigne
 "La Rareté et le dehors". Valéry et le monologue de Stendhal

Conclusion / Annexes / Bibliographie / Index des noms / Index des revues citées / Table des illustrations et annexes
Note(s) : Il s’agit de la thèse de doctorat (Lettres modernes) remaniée d’Eve Rabaté, soutenue à l’Univ. Paris IV en 2010, sous le titre de L’espace littéraire de la revue Commerce (1924-1932).

Rabate-Eve01.jpg
- Eve Rabaté, La revue Commerce. L’esprit "classique moderne" (1924-1932), Classiques Garnier, « Études de littérature des XXe et XXIe siècles » n° 30, 2012, 802 p.
Note introductive / Introduction

Première partie : la Fondation l’utopie de la revue
- L’idée de la revue. Genèse et fondation
 Portrait de Marguerite de Bassiano (1880-1963)
 Naissance de la revue dans le salon des Caetani à Versailles
 Le «patronage» relatif de Saint-John Perse
 Réseaux et constellations

- Orientation initiale : élitisme et intimisme
 Commerce, un titre programmatique
 Le nom de Valéry, un manifeste en soi
 Une revue "secrète"
 "Rien que du maigre"
 L’intimisme
 Une position stratégique singulière

- Une mise en place mouvementée
 La naissance difficile du premier numéro
 La démission d’Adrienne Monnier
 Les différentes brouilles
 La société "Commerce"

- La "fabrique" de la revue Commerce
 Présentation matérielle et durée de vie
 Tirage, abonnés, prix
 Les gérants après Adrienne Monnier
 Périodicité et retards
 Vie de la revue
 Diffusion de la revue : publicité, "service", dépositaires

- Marguerite Caetani, mécène atypique
 Un mécénat très généreux
 L’attrait des tirages à part
 Marguerite Caetani "administratrice unique"
 La fin de l’utopie Commerce

Deuxième partie : la place de Commerce dans l’espace littéraire des années 1920. En Marge de La NRF
- L’équipe rédactionnelle de Commerce. Le rôle parfois limité des directeurs officiels
 Quelle place pour Commerce dans l’espace littéraire des années 1920 ?
 Paul Valéry, un engagement de "directeur" très modéré
 Léon-Paul Fargue, un directeur tumultueux, ou de la difficulté d’écrire
 Valery Larbaud, un directeur fidèle et dévoué

- L’équipe rédactionnelle de Commerce le rôle des directeurs officieux
 Saint-John Perse, un rôle occulte important. Une influence considérable et une aide matérielle limitée
 Jean Paulhan ou le maître d’œuvre
 Bernard Groethuysen, un passeur pour les textes anciens

- Commerce, le "supplément surlittéraire" de La NRF ?
 La "coexistence pacifique" entre Commerce et La NRF
 Vers la pure littérature

- Les grands auteurs NRF publiés dans Commerce
 Les publications des trois directeurs à La NRF pendant l’existence de Commerce
 André Gide, la grande figure ambiguë
 Paul Claudel, un poète courtisé et difficile
 Francis Jammes : Commerce, une revue au-delà du scandale ?
 André Suarès et Commerce : Marguerite charmeuse du "condottiere"

- Les ambiguïtés de Jean Paulhan Commerce, l’autre revue de Jean Paulhan ?
 Jean Giono
 Henri Michaux
 Marcel Jouhandeau
 Vassili Rozanov

Troisième partie : Commerce et les jeunes écrivains
- Une politique littéraire d’ouverture aux jeunes écrivains
 Présence de jeunes écrivains
 La recherche de "jeunes" talents
 Léon-Paul Fargue et Paul Valéry : le cas de Jean Prévost
 Valery Larbaud en campagne pour les jeunes
 Saint-John Perse, une aide distante
 Jean Paulhan, le plus grand pourvoyeur de manuscrits de jeunes écrivains
 L’intronisation de jeunes talents dans Commerce par des intermédiaires multiples

- Commerce et les surréalistes
 Les liens avec le groupe de Littérature
 Paul Valéry, un directeur finalement conciliant
 Valery Larbaud, une certaine indifférence?
 Léon-Paul Fargue, "surréaliste dans l’atmosphère"
 Saint-John Perse, une admiration fondée sur des malentendus ?
 Publication de textes surréalistes majeurs dans Commerce
 L’évolution de La Révolution surréaliste face à Commerce
 Ruptures de 1927
 L’affaire de "La Brebis galante"

- La "nouvelle fondation" de Commerce
 Le rapprochement de Commerce avec les marginaux du surréalisme
 L’influence de Georges Ribemont-Dessaignes pour la jeune littérature
 Roger Vitrac et Antonin Artaud, deux voix révoltées dans Commerce
 Georges Limbour, un rôle important dans Commerce
 Robert Desnos, une veine poétique indépendante
 Le rapprochement avec le groupe du Grand Jeu
Bilan sur le rôle de découvreur de Commerce

Quatrième partie : Domaines Étrangers
- Réinventer un "salon" européen
 Le domaine anglais des formes novatrices
 La traduction initiale de James Joyce sous l’égide de Larbaud
 Le rôle primordial de Larbaud
 Le rôle mineur des autres directeurs
 T.S. Eliot et The Criterion
 Des passeurs multiples

- Le domaine allemand
 Une orientation philosophique et poétique
 La présence éphémère de Rainer Maria Rilke
 Hugo von Hofmannsthal. Commerce et Die Neue deutsche Beiträge
 Rudolf Kassner. La naissance d’une collaboration fructueuse
 Bernard Groethuysen et Jean Paulhan.des passeurs remarquables

- Le domaine italien
Une ligne classique
 Giuseppe Ungaretti, un correspondant étranger complexe
 Valery Larbaud, un passeur "consacrant"

- Le domaine russe un versant poétique et révolutionnaire
 Hélène Iswolsky et ses traductions controversées de Pouchkine
 Le "prince Mirsky", un homme européen
 La littérature russe contemporaine, une littérature politique ?

- Le domaine espagnol
Bilan esthétique et éthique de la traduction

Cinquième partie : Esthétique et poétique
- L’esprit "classique moderne" incarné par les trois directeurs dans Commerce
 Du "classicisme moderne" au "classique moderne" ou "moderne classique"
 L’idée de moderne et de classique chez Paul Valéry dans Commerce
 L’idée de moderne et de classique chez Valery Larbaud dans Commerce
 Le rôle de Fargue, poète "classique moderne", dans Commerce

- L’inscription dans une tradition et l’ouverture vers les marges
 Commerce, une revue inactuelle
 Valorisation de la marge
 L’expression d’une autre tradition grâce aux "anciens textes"
 Réhabilitation d’un poète original, Maurice Scève
 L’esthétique des "anciens textes"
 Le "commerce" spirituel
 Les grands voyageurs. Le "commerce" avec l’Orient

- Réinventer la notion d’héritage littéraire
 Pour une critique créatrice
 Paulhan et l’"invention" de la critique
 L’expérience malgache.de la sémantique à l’expérience du proverbe
 Paulhan et Larbaud, deux "horticulteurs"

- La question des sources et la recréation de l’héritage littéraire
 Larbaud et la question des sources
 La question des sources posée par l’essai des merveilles de nature et des plus nobles artifices
 Le Fait du Prince
 André Gide et Montaigne
 "La Rareté et le dehors". Valéry et le monologue de Stendhal

Conclusion / Annexes / Bibliographie / Index des noms / Index des revues citées / Table des illustrations et annexes
Note(s) : Il s’agit de la thèse de doctorat (Lettres modernes) remaniée d’Eve Rabaté, soutenue à l’Univ. Paris IV en 2010, sous le titre de L’espace littéraire de la revue Commerce (1924-1932).

Fermer Fermer


Date de création : 15/08/2016 12:23
Catégorie : -
Page lue 1090 fois

Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Recherche

Copyright 2010-2018 - http://www.revues-litteraires.com
|
|
|