Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 56 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Vous êtes ici :   Accueil » Cahiers de la Quinzaine (1900-1914)
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.revues-litteraires.com/data/fr-articles.xml


- Cahiers de la Quinzaine (1900-1914)
« Paraissant vingt fois l’an »
Paris (19, rue des Fossés-Saint-Jacques puis 8, rue de la Sorbonne « au rez de chaussée », [75005]). [36 / 610 pp.] / Bimensuel
Dir. : Charles Péguy
[229] numéros en 229 livraisons du n° 1 [1ère série] (5 janvier 1900) au n° 10 [15e série] (12 juillet 1914)

Part. : Raoul Allier, Etienne Avenard, Pierre Beaudouin, Joseph Bedier, Julien Benda, Edmond Bernus, Edouard Berth, Alexis Bertrand, Jean Bonnerot, André Bourgeois, Brenn, Dr Karl Brunnemann, Etienne Buisson, Félicien Challaye, Georges Clémenceau, Henriette Cordelet, Henri Dagan, François Dagen, Jean Deck, Daniel Delafarge, Georges Delahache, Lucien Descaves, Paul Desjardins, Robert Dreyfus, Paul Dupuy, Elie Eberlin, Edmond Fleg, Anatole France, Charles-Marie Garnier, Louis Gillet, Urbain Gohier, Charles Guieysse, Daniel Halévy, Pierre Hamp, Jean Hugues, Jean Jaurès, Maurice Kahn, Hubert Lagardelle, Lionel Landry, Antonin Lavergne, Bernard-Lazare, Henri Lebeau, Ferdinand Lot, M.M. Mangasarian, Paul Mantoux, Eddy Marix, Joseph Melon, Louis Ménard, Henri Michel, Pierre Mille, E.-D. Morel, Emile Moselly, Th. Naudy, Charles Péguy, Georges Picquart, François Porché, Pierre Quillard, Edgar Quinet, Gaston Raphaël, Joseph Reinach, Charles Richet, Romain Rolland, René Salomé, Jean Schlumberger, Georges Sorel, André Spire, André Suarès, Jean Tharaud, Jérôme Tharaud, Albert Thierry, Tolstoï, Gabriel Trarieux, Villon, G. Von Wendt, Maxime Vuillaume,
Trad. : […]
Ill. : /.

Bibl. : [ISSN : 1245-6039. 1300 ex. (en moyenne)
« La jeune floraison des Cahiers dura dix ans. De 1910 à 1914, il y aura Péguy et sa grandeur solitaire portée par les Cahiers, mais dressée plus haut qu’eux. De 1900 à 1910, il y eut les Cahiers, c’est-à-dire Péguy dans un entourage, en plein travail et entrain de jeunesse fraternelle. Après avoir quelques mois campé dans la chambre de Jérôme Tharaud, il transporta ses dossiers rue de la Sorbonne, dans une École de Journalisme qu’une agitée du dreyfusisme, Mme Dick May, avait installée là. Les Cahiers eurent une table, un espace réservé au premier étage. À côté des paperasses de Péguy, il y avait celles de Guieysse et de ses Pages libres. L’École de Dick May commença un voisinage qui dura longtemps.
En octobre 1901, les Cahiers et les Pages libres, se déplaçant ensemble, s’installèrent, à vingt pas de l’École, dans une boutique dont une inscription rappelle aujourd’hui l’ancien emploi. La boutique, étroite et longue, fut divisée et cloisonnée. On ouvrait la porte : un couloir (plutôt un boyau) menait vers l’arrière boutique, où se tenait Guieysse : à gauche, une porte, et, franchie cette porte, il restait un petit espace qui était le domaine de Péguy. Sa boutique. »
(Daniel Halévy, Péguy et les Cahiers de la Quinzaine, Grasset, 1941, p. 102-103)
- Réimpression fac-similé Cahiers de la Quinzaine [Séries 1-3 (1900-1902)], Genève, Slatkine reprints, 1975, 49 t. en 8 vol.
- [textes de Péguy in Charles Péguy, Œuvres Complètes, Gallimard, « Bibliothèque de La Pléiade », 3 t., 1987-1992
- Charles Péguy et les Cahiers de la Quinzaine. Catalogue de la correspondance générale, t. 1, Lettres reçues, P.U. d’Orléans, 2000, 96 p. (éd. F. Boulard et V. Mignan) (dir. J. Bertrand, Sabiani et Geraldi Leroy)
*
- Daniel Halévy, Charles Péguy et les Cahiers de la Quinzaine, Payot, 1918 ; Grasset, 1939, 1941 ; Le Livre de Poche, « Pluriel » n° 8337, 1979
- Mme Aurel, « Quelle peine j’ai à penser que les amis de Péguy n’ont pas rendu à ma place !… », Belles-Lettres, n° 62-66, décembre 1924, p. 107-115 [réimp. Ent’revues / J.-M. Place, 1990]
- René Rancœur (avec la collaboration de Auguste Martin), Charles Péguy et les Cahiers de la Quinzaine, Bibliothèque Nationale, 1950, 78-(7) p. Introduction Julien Cain [Gallica]
- Simone Fraisse, « Les grandes étapes des Cahiers de la Quinzaine », in Revue des Lettres Modernes, n° 664-668, 1983 / « Série Charles Péguy » n° 2, p. 5-42
- Frantisek Laichter, Péguy et ses Cahiers de la Quinzaine, Maison des Sciences de l’Homme/L’Amitié Charles Péguy, 1985, 330 p. [CR : Anne Roche, RdR, n° 2, p. 62]
- Geraldi Leroy, « Les Cahiers de la Quinzaine », in Cahiers Georges Sorel, n° 5, février 1988, p. 77-88
- Robert Burac, Charles Péguy. La révolution et la grâce, R. Laffont, « Biographies sans Masques », 1994
[cf. chap. IV, « L’apprentissage », p. 119 et sq.]
- [à préciser], « Les Cahiers de la Quinzaine », in Le Nouveau Dictionnaire des Œuvres, t. 1 (1994), p. 808-809
- Géraldi Leroy, « Les Cahiers de la Quinzaine », in Dictionnaire des intellectuels français (1996 ; 2002), p. 241-243
- Géraldy Leroy (IMEC), « Les Cahiers de la Quinzaine », in Dictionnaire des Lettres Françaises. Le XXe siècle (1998), p. 200-201
- « Le centenaire des Cahiers de la Quinzaine de Charles Péguy (5 janvier 1900-5 janvier 2000) », Esprit, n° 1, janvier 2000, p. 22-53 [comprenant : Robert Burac, Benoît Chantre, Daniel Lindberg et Paul Thibaud, « Fonder une revue » [table ronde] / Daniel Lindberg, « Logiques de la révolte : généalogies des Cahiers » / Benoît Chantre, « Charles Péguy, à contre-courant »]
- « Le centenaire des Cahiers de la Quinzaine », L’Amitié Charles Péguy, n° 93, janvier-mars 2001, p. 1-153
- Robert Burac, « Les Cahiers de la Quinzaine », in Dictionnaire de Poésie de Baudelaire à nos jours (2001), p. 106-107
Cf. la page dédiée sur le site officiel Charles Péguy : http://www.charlespeguy.fr/cahiers
Numérisation : University of Toronto Librairies sur la base de la réimpression L’Artisan du Livre (Paris)
Cf. Cahiers de la Quinzaine (1897-1898) [série précurseurs]
Cf. Cahiers de la Quinzaine (1924-1925)
[LCL / Poéthèque] [Arsenal : 8- JO- 21186] [BnF : MICROFILM M- 734 / 8- Z- 15709]

- Cahiers de la Quinzaine (1900-1914)
« Paraissant vingt fois l’an »
Paris (19, rue des Fossés-Saint-Jacques puis 8, rue de la Sorbonne « au rez de chaussée », [75005]). [36 / 610 pp.] / Bimensuel
Dir. : Charles Péguy
[229] numéros en 229 livraisons du n° 1 [1ère série] (5 janvier 1900) au n° 10 [15e série] (12 juillet 1914)

Part. : Raoul Allier, Etienne Avenard, Pierre Beaudouin, Joseph Bedier, Julien Benda, Edmond Bernus, Edouard Berth, Alexis Bertrand, Jean Bonnerot, André Bourgeois, Brenn, Dr Karl Brunnemann, Etienne Buisson, Félicien Challaye, Georges Clémenceau, Henriette Cordelet, Henri Dagan, François Dagen, Jean Deck, Daniel Delafarge, Georges Delahache, Lucien Descaves, Paul Desjardins, Robert Dreyfus, Paul Dupuy, Elie Eberlin, Edmond Fleg, Anatole France, Charles-Marie Garnier, Louis Gillet, Urbain Gohier, Charles Guieysse, Daniel Halévy, Pierre Hamp, Jean Hugues, Jean Jaurès, Maurice Kahn, Hubert Lagardelle, Lionel Landry, Antonin Lavergne, Bernard-Lazare, Henri Lebeau, Ferdinand Lot, M.M. Mangasarian, Paul Mantoux, Eddy Marix, Joseph Melon, Louis Ménard, Henri Michel, Pierre Mille, E.-D. Morel, Emile Moselly, Th. Naudy, Charles Péguy, Georges Picquart, François Porché, Pierre Quillard, Edgar Quinet, Gaston Raphaël, Joseph Reinach, Charles Richet, Romain Rolland, René Salomé, Jean Schlumberger, Georges Sorel, André Spire, André Suarès, Jean Tharaud, Jérôme Tharaud, Albert Thierry, Tolstoï, Gabriel Trarieux, Villon, G. Von Wendt, Maxime Vuillaume,
Trad. : […]
Ill. : /.

Bibl. : [ISSN : 1245-6039. 1300 ex. (en moyenne)
« La jeune floraison des Cahiers dura dix ans. De 1910 à 1914, il y aura Péguy et sa grandeur solitaire portée par les Cahiers, mais dressée plus haut qu’eux. De 1900 à 1910, il y eut les Cahiers, c’est-à-dire Péguy dans un entourage, en plein travail et entrain de jeunesse fraternelle. Après avoir quelques mois campé dans la chambre de Jérôme Tharaud, il transporta ses dossiers rue de la Sorbonne, dans une École de Journalisme qu’une agitée du dreyfusisme, Mme Dick May, avait installée là. Les Cahiers eurent une table, un espace réservé au premier étage. À côté des paperasses de Péguy, il y avait celles de Guieysse et de ses Pages libres. L’École de Dick May commença un voisinage qui dura longtemps.
En octobre 1901, les Cahiers et les Pages libres, se déplaçant ensemble, s’installèrent, à vingt pas de l’École, dans une boutique dont une inscription rappelle aujourd’hui l’ancien emploi. La boutique, étroite et longue, fut divisée et cloisonnée. On ouvrait la porte : un couloir (plutôt un boyau) menait vers l’arrière boutique, où se tenait Guieysse : à gauche, une porte, et, franchie cette porte, il restait un petit espace qui était le domaine de Péguy. Sa boutique. »
(Daniel Halévy, Péguy et les Cahiers de la Quinzaine, Grasset, 1941, p. 102-103)
- Réimpression fac-similé Cahiers de la Quinzaine [Séries 1-3 (1900-1902)], Genève, Slatkine reprints, 1975, 49 t. en 8 vol.
- [textes de Péguy in Charles Péguy, Œuvres Complètes, Gallimard, « Bibliothèque de La Pléiade », 3 t., 1987-1992
- Charles Péguy et les Cahiers de la Quinzaine. Catalogue de la correspondance générale, t. 1, Lettres reçues, P.U. d’Orléans, 2000, 96 p. (éd. F. Boulard et V. Mignan) (dir. J. Bertrand, Sabiani et Geraldi Leroy)
*
- Daniel Halévy, Charles Péguy et les Cahiers de la Quinzaine, Payot, 1918 ; Grasset, 1939, 1941 ; Le Livre de Poche, « Pluriel » n° 8337, 1979
- Mme Aurel, « Quelle peine j’ai à penser que les amis de Péguy n’ont pas rendu à ma place !… », Belles-Lettres, n° 62-66, décembre 1924, p. 107-115 [réimp. Ent’revues / J.-M. Place, 1990]
- René Rancœur (avec la collaboration de Auguste Martin), Charles Péguy et les Cahiers de la Quinzaine, Bibliothèque Nationale, 1950, 78-(7) p. Introduction Julien Cain [Gallica]
- Simone Fraisse, « Les grandes étapes des Cahiers de la Quinzaine », in Revue des Lettres Modernes, n° 664-668, 1983 / « Série Charles Péguy » n° 2, p. 5-42
- Frantisek Laichter, Péguy et ses Cahiers de la Quinzaine, Maison des Sciences de l’Homme/L’Amitié Charles Péguy, 1985, 330 p. [CR : Anne Roche, RdR, n° 2, p. 62]
- Geraldi Leroy, « Les Cahiers de la Quinzaine », in Cahiers Georges Sorel, n° 5, février 1988, p. 77-88
- Robert Burac, Charles Péguy. La révolution et la grâce, R. Laffont, « Biographies sans Masques », 1994
[cf. chap. IV, « L’apprentissage », p. 119 et sq.]
- [à préciser], « Les Cahiers de la Quinzaine », in Le Nouveau Dictionnaire des Œuvres, t. 1 (1994), p. 808-809
- Géraldi Leroy, « Les Cahiers de la Quinzaine », in Dictionnaire des intellectuels français (1996 ; 2002), p. 241-243
- Géraldy Leroy (IMEC), « Les Cahiers de la Quinzaine », in Dictionnaire des Lettres Françaises. Le XXe siècle (1998), p. 200-201
- « Le centenaire des Cahiers de la Quinzaine de Charles Péguy (5 janvier 1900-5 janvier 2000) », Esprit, n° 1, janvier 2000, p. 22-53 [comprenant : Robert Burac, Benoît Chantre, Daniel Lindberg et Paul Thibaud, « Fonder une revue » [table ronde] / Daniel Lindberg, « Logiques de la révolte : généalogies des Cahiers » / Benoît Chantre, « Charles Péguy, à contre-courant »]
- « Le centenaire des Cahiers de la Quinzaine », L’Amitié Charles Péguy, n° 93, janvier-mars 2001, p. 1-153
- Robert Burac, « Les Cahiers de la Quinzaine », in Dictionnaire de Poésie de Baudelaire à nos jours (2001), p. 106-107
Cf. la page dédiée sur le site officiel Charles Péguy : http://www.charlespeguy.fr/cahiers
Numérisation : University of Toronto Librairies sur la base de la réimpression L’Artisan du Livre (Paris)
Cf. Cahiers de la Quinzaine (1897-1898) [série précurseurs]
Cf. Cahiers de la Quinzaine (1924-1925)
[LCL / Poéthèque] [Arsenal : 8- JO- 21186] [BnF : MICROFILM M- 734 / 8- Z- 15709]

Fermer Fermer


Date de création : 24/08/2015 00:41
Catégorie : -
Page lue 1267 fois

Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Recherche

Copyright 2010-2017 - http://www.revues-litteraires.com
|
|
|