Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 53 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Vous êtes ici :   Accueil » Discontinuité (1928)
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.revues-litteraires.com/data/fr-articles.xml

- Discontinuité (1928)
Paris (33, rue de Cronstadt, [75013]). In-4, br. [15 p.]
Dir. : Ar[thur] Adamov et Claude Sernet
Un numéro unique (juin 1928)

Part. : Ar[thur] Adamov, Serge-Victor Arnovitch, Jean Carrive, Monny de Boully, Benjamin Fondane, Fernand Lumbroso, Georges Neveux, Claude Sernet.
Ill. : Victor Brauner, Georges Malkine, Dida de Mayo, Man Ray, Michonze.

Bibl. : [ISSN : / . Impr. /.
- Brochure programme du 18 février 1928 au Studio des Ursulines.
- Ern Adamov, Fernand Lumbroso et Claude Sernet, Mises au point, Discontinuité, 1929, 36 p.
Revue dans une grande proximité avec Le Grand Jeu (1928-1932).
Cf. L’Heure Nouvelle (1945-1946), autre revue publiée par Arthur Adamov (1908-1970).
*
- Paul Morand, Comœdia, 28 juillet 1928
- L[ouis] A[ragon] et A[ndré] B[reton], « À Suivre. Petite contribution au dossier de certains intellectuels à tendances révolutionnaires (Paris 1929) », Variétés [Bruxelles], hors série « Le Surréalisme en 1929 », juin 1929, p. V
- Michel Gourdet, Claude Sernet, l’homme et l’œuvre, Thèse dactyl, Nice, 1977 (dir. Michel Sanouillet)
- Michel Gourdet, Claude Sernet, Rodez, Subervie, « Visages de ce Temps » n° 30, 1981, 94 p.
- Robert Abirached, Ernstpeter Ruhe, Richard Schwaderer (dir.), Lectures d’Adamov, Actes du colloque international de Würzburg 1981, Jean-Michel Place, « Études littéraires françaises » n° 27, 1983, 182 p.
[reprend l’ensemble des textes d’Adamov publié dans Discontinuité, mais aussi ceux qui le furent dans le programme des Ursulines (séance du 18 février 1928) et dans Mises au point, la plaquette publiée en 1929 avec Fernand Lumbroso et Claude Sernet, dernière survivance du groupe Discontinuité (p. 149-167)].
- [notice] « Discontinuité », in Alain et Odette Virmaux, Dictionnaire des mouvements artistiques et littéraires, Le Rocher, 1992 ; rééd. mise à jour Le Félin, « Les Marches du temps », 2012
- Alain Virmaux, « Le destin précaire de Discontinuité », Courant d’Ombre, n° 5, 1995, été 1998, p.
- Alain Virmaux, « En marge du Grand Jeu », in Grand Jeu et Surréalisme, Musée des Beaux-Arts de Reims, 2003, p. 126-129

- Michel Gourdet, Claude Sernet, Oxus, « Les Roumains de Paris », 2005, 270 p.Chap. V : « Un pari à Paris : la séance des Ursulines », p. 52-62
Chap. VI : « Le groupe Discontinuité », p. 63-72
Chap. VII : « Discontinuité, numéro un », p. 73-93
Chap. VIII : « Mises au point », p. 94-105

- Alain Virmaux, « En marge du Grand Jeu : le groupe Discontinuité (Adamov, Sernet, Boully) », in Olivier Penot-Lacassagne et Emmanuel Rubio (dir.), Le Grand Jeu en mouvement. Actes du colloque de Reims, L’Âge d’Homme, « Bibliothèque Mélusine », 2007, p. 113-121 suivi (encarté) du fac-similé du numéro de Discontinuité.

Fonds relatif au Groupe Discontinuité (correspondances, manuscrits, publications) : Bibliothèque de la Fondation Paul Getty (Los Angeles, Californie) Regroupé sous le titre : « Papers related to Discontinuité, 1927-1929 » / Site : search.getty.edu/gateway/ ]
[BnF : P94/494 / MFICHE 4- Z- 7171]

Discontinuite1.JPG
- Discontinuité, n° 1, juin 1928 [15 p.]
***, Placard publicitaire pour Kra Éditeur : parution de Anthologie de la nouvelle poésie française et Anthologie de la nouvelle prose française [p. 2],
Discontinuité [Arthur Adamov et Claude Sernet], L’aube n’est pas une épée [p. 3],   
Claude Sernet, Passages au blanc. L’enfant du Réséda [p. 4 (début)],   
Ar[thur] Adamov, Vision perpétuelle / Visage de l’homme / C’est vous encore (Pour Percy) [p. 5]
Claude Sernet, Passages au blanc. L’enfant du Réséda [p. 6 (suite et fin)],   
n.s., Appel à personne [p. 6],   
Ar[thur] Adamov, Paupières du vide / Nuit, couleuvre inutile / L’infirme [p. 7],
Claude Sernet, Dear Fellow (À Victor Brauner) / Digression sur du grés / L’autre [p. 8-9],   
Benjamin Fondane, Le regard de l’absent [p. 10],
Georges Neveux, Les fantômes [p. 10],
Monny de Boully, L’aorte des fantômes [p. 11],
Fernand Lumbroso, Armatures des cœurs (Pour Max Molho) / Regards dans les cadres / Fatigue malhabile / Supplication en guise de prière [p. 12],
Jean Carrive, La disparition mystérieuse (Pour J.C.) [p. 13],
J.C., Les méfaits du courant d’air. Mythes (extraits, août 1920) [p. 13],
Cl[laude] S[ernet] / A[rthur] A[damov] / M[onny] de B[oully], Documentaires [p. 13],
[La main réelle]
Serge-Victor Arnovitch, Échec de la révolution [p. 14],
Ar[thur] Adamov, Cette flèche blanche nous a frôlés dans le jour. C’est le dernier avertissement de l’archer imaginaire [p. 14],
***, Placard publicitaire pour les nouveautés au Sans Pareil (37, avenue Kléber, Paris, 16e) [p. 15].
Ill. et phot. : n.s. (« The Lost Ring » [p. 6]) / Georges Malkine (« L’inspiration » [p. 7]) / Victor Brauner (« Le monde paisible » [p. 7]) / Man Ray (« Survivance » / « Les champs délicieux » [p. 8]) / Michonze (« L’heure suprême » [p. 9]) / Dida de Mayo (« Pas encore » [p. 11]).

Annexes :
[Feuillet de présentation de Discontinuité]

Discontinuite2.JPG
Discontinuité
Revue publiée par Ar Adamov, Monny de Boully et Claude Sernet
« Les actes, les paroles, les gestes, les événements de notre triste existence dont nous sommes à la fois le théâtre et les acteurs, il ne saurait être question pour nous de les réduire encore une fois à l’échelle pitoyable des valeurs et des hiérarchies. En somme, il ne s’agit que d’une très simple, d’une très impulsive vengeance dans un domaine dérisoire quoique aussi concret que celui de notre mort et de notre vie.
Ce n’est un concept ni une chaîne de jugements qui saurait trancher le problème du suicide et de son abandon. Dans n’importe quelle circonstance, toujours et à tout moment, la peur et le désir du néant forme la moëlle de l’esprit.
Et voici que l’esprit, le nôtre, du sein du désespoir et de l’oubli, en dehors du temps, de l’histoire et de la culture, se trouve être la proie des éléments éternels. Aventuriers infatigables de la connaissance nous célébrons la Nuit, le Feu et la Folie, la Révolution et les Révolutions de l’Amour.
Nous sommes prêts à tout abandonner pour un Evènement que nous ne préparons guère et ni n’espérons plus ».

[Bon de souscription paru quelques mois après le n° 1 (novembre 1928 ?) et à retourner à Ar Adamov, 33, rue de Cronstadt (13e)]
« À paraître prochainement :
Attirance de la Mort et Beauté de la nuit
La très bonne. La très mauvaise. La carte unique et renversée (*)
Notre avenir, le vôtre
   Vous désirez tous des nouvelles qui tardent à venir, et cette attente stérile, ce fait sans importance empoisonnent votre vie. Dans la plus belle, dans la plus terrifiante de vos nuits, souvent l’inquiétude vous tourmente. Mais pas plus que tous les chagrins que vous devez avoir, il ne faut point la surmonter.
   Vous ne réussissez dans aucunes de vos entreprises. Pourtant, il n’y a pas lieu de se lamenter puisque à tout instant, toujours et partout, vous connaitrez les multiples et dérisoires raisons de votre force ou de votre faiblesse.
   Enfin, fatigués de ce que, seules vos peines futures vous fassent oublier vos peines passées, vous vous déciderez, à mourir avec le seul regret d’avoir trop tardé.
(*) Il ne s’agit point d’effrayer qui que ce soit, mais d’un cas général. N’eût été la crainte du ridicule, devant une discrétion cependant nécessaire, nous aurions peut-être affiché, sur les murs de Paris, les horoscopes véritables ».

Note(s) : Ce dernier texte est publié en fac-similé juste après le texte d’Alain Virmaux, « En marge du Grand Jeu : le groupe Discontinuité (Adamov, Sernet, Boully) », in O. Penot-Lacassagne et E. Rubio (dir.), Le Grand Jeu en mouvement. Actes du colloque de Reims, L’Âge d’Homme, « Bibliothèque Mélusine », 2007, p. 113-121 suivi (encarté) du fac-similé du numéro de Discontinuité.

- Discontinuité (1928)
Paris (33, rue de Cronstadt, [75013]). In-4, br. [15 p.]
Dir. : Ar[thur] Adamov et Claude Sernet
Un numéro unique (juin 1928)

Part. : Ar[thur] Adamov, Serge-Victor Arnovitch, Jean Carrive, Monny de Boully, Benjamin Fondane, Fernand Lumbroso, Georges Neveux, Claude Sernet.
Ill. : Victor Brauner, Georges Malkine, Dida de Mayo, Man Ray, Michonze.

Bibl. : [ISSN : / . Impr. /.
- Brochure programme du 18 février 1928 au Studio des Ursulines.
- Ern Adamov, Fernand Lumbroso et Claude Sernet, Mises au point, Discontinuité, 1929, 36 p.
Revue dans une grande proximité avec Le Grand Jeu (1928-1932).
Cf. L’Heure Nouvelle (1945-1946), autre revue publiée par Arthur Adamov (1908-1970).
*
- Paul Morand, Comœdia, 28 juillet 1928
- L[ouis] A[ragon] et A[ndré] B[reton], « À Suivre. Petite contribution au dossier de certains intellectuels à tendances révolutionnaires (Paris 1929) », Variétés [Bruxelles], hors série « Le Surréalisme en 1929 », juin 1929, p. V
- Michel Gourdet, Claude Sernet, l’homme et l’œuvre, Thèse dactyl, Nice, 1977 (dir. Michel Sanouillet)
- Michel Gourdet, Claude Sernet, Rodez, Subervie, « Visages de ce Temps » n° 30, 1981, 94 p.
- Robert Abirached, Ernstpeter Ruhe, Richard Schwaderer (dir.), Lectures d’Adamov, Actes du colloque international de Würzburg 1981, Jean-Michel Place, « Études littéraires françaises » n° 27, 1983, 182 p.
[reprend l’ensemble des textes d’Adamov publié dans Discontinuité, mais aussi ceux qui le furent dans le programme des Ursulines (séance du 18 février 1928) et dans Mises au point, la plaquette publiée en 1929 avec Fernand Lumbroso et Claude Sernet, dernière survivance du groupe Discontinuité (p. 149-167)].
- [notice] « Discontinuité », in Alain et Odette Virmaux, Dictionnaire des mouvements artistiques et littéraires, Le Rocher, 1992 ; rééd. mise à jour Le Félin, « Les Marches du temps », 2012
- Alain Virmaux, « Le destin précaire de Discontinuité », Courant d’Ombre, n° 5, 1995, été 1998, p.
- Alain Virmaux, « En marge du Grand Jeu », in Grand Jeu et Surréalisme, Musée des Beaux-Arts de Reims, 2003, p. 126-129

- Michel Gourdet, Claude Sernet, Oxus, « Les Roumains de Paris », 2005, 270 p.Chap. V : « Un pari à Paris : la séance des Ursulines », p. 52-62
Chap. VI : « Le groupe Discontinuité », p. 63-72
Chap. VII : « Discontinuité, numéro un », p. 73-93
Chap. VIII : « Mises au point », p. 94-105

- Alain Virmaux, « En marge du Grand Jeu : le groupe Discontinuité (Adamov, Sernet, Boully) », in Olivier Penot-Lacassagne et Emmanuel Rubio (dir.), Le Grand Jeu en mouvement. Actes du colloque de Reims, L’Âge d’Homme, « Bibliothèque Mélusine », 2007, p. 113-121 suivi (encarté) du fac-similé du numéro de Discontinuité.

Fonds relatif au Groupe Discontinuité (correspondances, manuscrits, publications) : Bibliothèque de la Fondation Paul Getty (Los Angeles, Californie) Regroupé sous le titre : « Papers related to Discontinuité, 1927-1929 » / Site : search.getty.edu/gateway/ ]
[BnF : P94/494 / MFICHE 4- Z- 7171]

Discontinuite1.JPG
- Discontinuité, n° 1, juin 1928 [15 p.]
***, Placard publicitaire pour Kra Éditeur : parution de Anthologie de la nouvelle poésie française et Anthologie de la nouvelle prose française [p. 2],
Discontinuité [Arthur Adamov et Claude Sernet], L’aube n’est pas une épée [p. 3],   
Claude Sernet, Passages au blanc. L’enfant du Réséda [p. 4 (début)],   
Ar[thur] Adamov, Vision perpétuelle / Visage de l’homme / C’est vous encore (Pour Percy) [p. 5]
Claude Sernet, Passages au blanc. L’enfant du Réséda [p. 6 (suite et fin)],   
n.s., Appel à personne [p. 6],   
Ar[thur] Adamov, Paupières du vide / Nuit, couleuvre inutile / L’infirme [p. 7],
Claude Sernet, Dear Fellow (À Victor Brauner) / Digression sur du grés / L’autre [p. 8-9],   
Benjamin Fondane, Le regard de l’absent [p. 10],
Georges Neveux, Les fantômes [p. 10],
Monny de Boully, L’aorte des fantômes [p. 11],
Fernand Lumbroso, Armatures des cœurs (Pour Max Molho) / Regards dans les cadres / Fatigue malhabile / Supplication en guise de prière [p. 12],
Jean Carrive, La disparition mystérieuse (Pour J.C.) [p. 13],
J.C., Les méfaits du courant d’air. Mythes (extraits, août 1920) [p. 13],
Cl[laude] S[ernet] / A[rthur] A[damov] / M[onny] de B[oully], Documentaires [p. 13],
[La main réelle]
Serge-Victor Arnovitch, Échec de la révolution [p. 14],
Ar[thur] Adamov, Cette flèche blanche nous a frôlés dans le jour. C’est le dernier avertissement de l’archer imaginaire [p. 14],
***, Placard publicitaire pour les nouveautés au Sans Pareil (37, avenue Kléber, Paris, 16e) [p. 15].
Ill. et phot. : n.s. (« The Lost Ring » [p. 6]) / Georges Malkine (« L’inspiration » [p. 7]) / Victor Brauner (« Le monde paisible » [p. 7]) / Man Ray (« Survivance » / « Les champs délicieux » [p. 8]) / Michonze (« L’heure suprême » [p. 9]) / Dida de Mayo (« Pas encore » [p. 11]).

Annexes :
[Feuillet de présentation de Discontinuité]

Discontinuite2.JPG
Discontinuité
Revue publiée par Ar Adamov, Monny de Boully et Claude Sernet
« Les actes, les paroles, les gestes, les événements de notre triste existence dont nous sommes à la fois le théâtre et les acteurs, il ne saurait être question pour nous de les réduire encore une fois à l’échelle pitoyable des valeurs et des hiérarchies. En somme, il ne s’agit que d’une très simple, d’une très impulsive vengeance dans un domaine dérisoire quoique aussi concret que celui de notre mort et de notre vie.
Ce n’est un concept ni une chaîne de jugements qui saurait trancher le problème du suicide et de son abandon. Dans n’importe quelle circonstance, toujours et à tout moment, la peur et le désir du néant forme la moëlle de l’esprit.
Et voici que l’esprit, le nôtre, du sein du désespoir et de l’oubli, en dehors du temps, de l’histoire et de la culture, se trouve être la proie des éléments éternels. Aventuriers infatigables de la connaissance nous célébrons la Nuit, le Feu et la Folie, la Révolution et les Révolutions de l’Amour.
Nous sommes prêts à tout abandonner pour un Evènement que nous ne préparons guère et ni n’espérons plus ».

[Bon de souscription paru quelques mois après le n° 1 (novembre 1928 ?) et à retourner à Ar Adamov, 33, rue de Cronstadt (13e)]
« À paraître prochainement :
Attirance de la Mort et Beauté de la nuit
La très bonne. La très mauvaise. La carte unique et renversée (*)
Notre avenir, le vôtre
   Vous désirez tous des nouvelles qui tardent à venir, et cette attente stérile, ce fait sans importance empoisonnent votre vie. Dans la plus belle, dans la plus terrifiante de vos nuits, souvent l’inquiétude vous tourmente. Mais pas plus que tous les chagrins que vous devez avoir, il ne faut point la surmonter.
   Vous ne réussissez dans aucunes de vos entreprises. Pourtant, il n’y a pas lieu de se lamenter puisque à tout instant, toujours et partout, vous connaitrez les multiples et dérisoires raisons de votre force ou de votre faiblesse.
   Enfin, fatigués de ce que, seules vos peines futures vous fassent oublier vos peines passées, vous vous déciderez, à mourir avec le seul regret d’avoir trop tardé.
(*) Il ne s’agit point d’effrayer qui que ce soit, mais d’un cas général. N’eût été la crainte du ridicule, devant une discrétion cependant nécessaire, nous aurions peut-être affiché, sur les murs de Paris, les horoscopes véritables ».

Note(s) : Ce dernier texte est publié en fac-similé juste après le texte d’Alain Virmaux, « En marge du Grand Jeu : le groupe Discontinuité (Adamov, Sernet, Boully) », in O. Penot-Lacassagne et E. Rubio (dir.), Le Grand Jeu en mouvement. Actes du colloque de Reims, L’Âge d’Homme, « Bibliothèque Mélusine », 2007, p. 113-121 suivi (encarté) du fac-similé du numéro de Discontinuité.

Fermer Fermer


Date de création : 25/08/2015 14:52
Catégorie : -
Page lue 1466 fois

Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Recherche

Copyright 2010-2017 - http://www.revues-litteraires.com
|
|
|