Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 52 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Vous êtes ici :   Accueil » La Grande France (1900-1903)
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.revues-litteraires.com/data/fr-articles.xml

- La Grande France (1900-1903)
Paris (38, rue des Écoles puis 13, rue Soufflot, [75005] et différentes adresses parisiennes).
Éditions Georges Anoyant puis A. Pedone puis J. André. In-12 (190x   ) puis in-8 (260x   ).
Dir. : Auguste Brunet, Marius-Ary Leblond, Gabriel Taillet
(auxquels s’adjoint Lucien Chaze à partir de mai 1901)
43 numéros en 43 livraisons du n° 1 (janvier 1900) au n° 43 (septembre 1903) + n° 44 (décembre 1903) en hommage à Camille Lemonnier et J.-H. Rosny.

Part. : Paul Adam, Guillaume Apollinaire, André Beaunier, Patterne Berrichon, Ernest Delahaye, Charles Dornier, Félicien Fagus, René Ghil, Remy de Gourmont, Fernand Gregh, Daniel Hélévy, Francis Jammes, Tristan Klingsor, Marius-Ary Leblond, Camille Lemmonier, Maurice Magre, Camille Mauclair, Pierre Mille, O.V. Milosz, Francis de Miomandre, Eugène Montfort, Anna de Noailles, Pierre Pouvillon, Robert Randau, Henri de Régnier, Jean Rodes, J.-H. Rosny, Mony Sabin, Paul Souchon, Robert de Souza, Gabriel Taillet, André Thévenin, Jean-Louis Vaudoyer, Sébastien Voirol, René Wisner, …

Bibl. : [ISSN : 1149-8234.
Marius-Ary Leblond est le pseudonyme collectif de deux cousins réunionnais, Georges Athénas (alias Marius, 1877-1953) et Aimé Merlo (alias Ary, 1880-1958). Marius commence à publier dans L’Art et dans L’Écho de la Semaine lors d’un court séjour à Paris en 1896. En 1898, ils y reviennent ensemble, fréquentent les Rosny, le peintre Eugène Carrière dont Marius épouse une des filles, Francis Jammes. En 1909, En France remporte le prix Goncourt face aux Provinciales de Jean Giraudoux.
Cf. une autre revue dirigée par Marius-Ary Leblond :
- La Vie (1912-1913)

- Arbour, n° 55, p. 27-28
- Benjamin Cazemage, La vie et l’œuvre de Marius-Ary Leblond, Nîmes, Nôtre-Dame, 1969, 232 p.
- Frédérique Roussel, « Marius-Ary Leblond, les jolies colonies de la France », Libération, 20 octobre 2003
- Catherine Fournier, Marius-Ary Leblond, écrivains et critiques d’art, L’Harmattan, « Espaces littéraires », 2001, 419 p.
[Arsenal  8-JO-21272] [BnF : MFILM- 308 / 8- Z- 5505]

- La Grande France (1900-1903)
Paris (38, rue des Écoles puis 13, rue Soufflot, [75005] et différentes adresses parisiennes).
Éditions Georges Anoyant puis A. Pedone puis J. André. In-12 (190x   ) puis in-8 (260x   ).
Dir. : Auguste Brunet, Marius-Ary Leblond, Gabriel Taillet
(auxquels s’adjoint Lucien Chaze à partir de mai 1901)
43 numéros en 43 livraisons du n° 1 (janvier 1900) au n° 43 (septembre 1903) + n° 44 (décembre 1903) en hommage à Camille Lemonnier et J.-H. Rosny.

Part. : Paul Adam, Guillaume Apollinaire, André Beaunier, Patterne Berrichon, Ernest Delahaye, Charles Dornier, Félicien Fagus, René Ghil, Remy de Gourmont, Fernand Gregh, Daniel Hélévy, Francis Jammes, Tristan Klingsor, Marius-Ary Leblond, Camille Lemmonier, Maurice Magre, Camille Mauclair, Pierre Mille, O.V. Milosz, Francis de Miomandre, Eugène Montfort, Anna de Noailles, Pierre Pouvillon, Robert Randau, Henri de Régnier, Jean Rodes, J.-H. Rosny, Mony Sabin, Paul Souchon, Robert de Souza, Gabriel Taillet, André Thévenin, Jean-Louis Vaudoyer, Sébastien Voirol, René Wisner, …

Bibl. : [ISSN : 1149-8234.
Marius-Ary Leblond est le pseudonyme collectif de deux cousins réunionnais, Georges Athénas (alias Marius, 1877-1953) et Aimé Merlo (alias Ary, 1880-1958). Marius commence à publier dans L’Art et dans L’Écho de la Semaine lors d’un court séjour à Paris en 1896. En 1898, ils y reviennent ensemble, fréquentent les Rosny, le peintre Eugène Carrière dont Marius épouse une des filles, Francis Jammes. En 1909, En France remporte le prix Goncourt face aux Provinciales de Jean Giraudoux.
Cf. une autre revue dirigée par Marius-Ary Leblond :
- La Vie (1912-1913)

- Arbour, n° 55, p. 27-28
- Benjamin Cazemage, La vie et l’œuvre de Marius-Ary Leblond, Nîmes, Nôtre-Dame, 1969, 232 p.
- Frédérique Roussel, « Marius-Ary Leblond, les jolies colonies de la France », Libération, 20 octobre 2003
- Catherine Fournier, Marius-Ary Leblond, écrivains et critiques d’art, L’Harmattan, « Espaces littéraires », 2001, 419 p.
[Arsenal  8-JO-21272] [BnF : MFILM- 308 / 8- Z- 5505]

Fermer Fermer


Date de création : 26/08/2015 08:12
Catégorie : -
Page lue 488 fois

Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
Recherche

Copyright 2010-2017 - http://www.revues-litteraires.com
|
|
|